Accueil > Art - Les principales publications > Articles > WARHOL Andy (1927 – 1987)
WARHOL Andy (1927 – 1987)

JPEG - 16.8 ko

Figure emblématique du Pop Art, Andy Warhol, de son vrai nom, Andrew Warhola, est un artiste américain mondialement connu. Il est également célèbre pour ses travaux de dessinateur publicitaire, de producteur et de réalisateur de films d’avant-garde. Ses relations avec le monde du cinéma, les intellectuels et l’aristocratie fortunée ajoutent à la fascination du personnage.

Il est né en 1928 à Pittsburgh en Pennsylvanie dans une famille modeste, ses parents d’origine slovaque ont émigrés aux Etat Unis dans les années 20. Très jeune il manifeste des talents artistiques et se passionne pour les stars de cinéma. Alors qu’il est inscrit au Carnegie Institute Museum of Art où il suit des cours d’éducation artistique, il est atteint par la maladie. Souffrant de rhumatismes articulaires, sa scolarité en est perturbée et toute sa vie il gardera une santé fragile.

En 1945, il est admis au Carnegie Institute of Technology de Pittsqburg où il obtient le titre de Bachelor of Arts en 1949. Il s’installe alors à New York, et commence une brillante carrière de publicitaire sous le nom d’Andy Warhol. Il travaille à ses débuts comme dessinateur pour le magazine « Glamour » puis il est demandé par d’autres revues comme « Vogue » et « Harper’s Bazaar ». Il devient alors un illustrateur de mode très en vue.

JPEG - 20 ko
Cocteau

Ses travaux de publicitaires sont récompensés à plusieurs reprises entre 1954 et 1958. En 1959 il reçoit un certificat d’excellence de l’Institut américain des arts graphiques. Il réalise des publicités pour la télévision (NBC), décore des vitrines de grands magasins, dessine des couvertures de livres ou des pochettes de disques, publie des livres, crée des décors et des costumes de théâtre, fait l’acteur. Il porte alors une perruque platine dont il s’affuble volontiers dans la vie courante.

En 1952, il expose pour la première fois dans une galerie à New York des dessins inspirés par des textes de Truman Capote. D’autres expositions suivront notamment en 1956 à la Boldey Galery et sur Madison avenue.

JPEG - 20.2 ko

En 1960, il décide de se consacrer à la peinture. Pour ses premiers tableaux, il s’inspire de comics à la manière de Roy Lichtenstein dont il va rapidement chercher à se démarquer. Ses travaux évoluent entre les arts appliqués commerciaux et les Beaux-Arts ; de cette apparente contradiction, il va faire un atout.

Le Pop art, un mouvement expérimental créé à Londres dans les années 50, lui ouvre une nouvelle voie, celle de l’art populaire. « Le Pop art est pour tout le monde. Je ne crois pas que l’art devrait être réservé à quelques privilégiés » dira t il.

Andy Warhol devient la figure de proue du Pop Art dont il va pousser tous les codes à l’extrême. On dira de lui qu’il est « pope of the pop » c’est à dire le pape du Pop Art.

JPEG - 14.1 ko
MAO 1972

En 1962, Andy Warhol participe à une exposition majeure du Pop Art et du nouveau réalisme en compagnie d’artistes français comme Yves Klein et Niki de Saint- Phalle à New York. En 1964, il exposera en Europe. En 1963, il adopte la sérigraphie, technique expérimentée lors de ses travaux publicitaires et qui lui permet de reproduire ses sujets rapidement en de multiples exemplaires. C’est ainsi qu’il va traiter ses thèmes majeurs.

A travers la répétition des images volontairement simplifiées pour être plus percutantes et les couleurs criardes, c’est la violence du monde moderne et l’abondance des produits de consommation qu’il veut dénoncer. Sa critique de la société matérialiste s’exprime à travers le choix de ses modèles : des boites de soupe Campbell’s, de Coca Cola, ou encore des bouteilles de Ketchup Heinz, marques très populaires aux Etats-Unis et dont il fera un thème récurrent.
Le dollar, symbole de l’argent, du capitalisme et de ses dérives, est également pris pour cible.

JPEG - 22.8 ko
M.JACKSON - 1984

Autres sujets de prédilection pour Andy Warhol : la violence, les catastrophes et la mort qui l’obsède jusqu’à en faire le thème d’une série, et les stars pour lesquelles il nourrit une véritable fascination et dont il fera les portraits. : Marilyn Monroe qui fut l’une de ses inspiratrices et beaucoup d’autres comme Liz Taylor, Elvis Presley, Brigitte Bardot, Mick Jagger, Grace Kelly …

En 1963, il ouvre la factory dans une usine désaffectée. C’est un lieu étrange dont les murs sont recouverts d’aluminium et dont l’usage est multiple, à la fois atelier, studio d’enregistrement, lieu de rencontre pour de nombreux artistes, salle de spectacle pour le groupe rock The Velvet Underground. La factory changera plusieurs fois d’adresse.

JPEG - 10.3 ko
Ten Lizes, encre sérigraphique et peinture à la bombe sur toile, 1963, Musée national d’art contemporain, Centre Pompidou, Paris


Il réalise ses premiers films comme Haircut en 1963 et c’est en 1965 qu’il décide de renoncer à la peinture pour se consacrer au cinéma. Il va tourner plusieurs films d’avant-garde souvent controversés, dont le sujet et la mise en scène sont pour la plupart improvisés. Comme pour ses tableaux, il pratique la répétition ; la même scène peut être reproduite plusieurs fois pendant des heures, ainsi dans le film « Sleep » la même séquence tourne en boucle pour être projetée dix-huit fois.
En 1968, il est victime d’un attentat perpétré par une militante féministe dans le hall de la factory. Atteint par plusieurs balles, il échappe de peu à la mort mais devra porter un corset toute sa vie. Il en restera profondément affecté.

Il publie à partir de 1969, la revue « Interview » qui fait une large place aux célébrités. En 1972, il revient à la peinture et s’adonne à l’art abstrait avec de la peinture à l’oxydation. En 1976, il produit Skulls et Still Life et en 1980, crée sa chaîne de télévision, Andy Warhol TV.

JPEG - 13.2 ko

Dans les dernières années de sa vie, il entreprend une série de rétrospectives, sur ses thèmes les plus célèbres. Il fréquente de jeunes artistes comme Jean-Michel Basquiat dont il va lancer la carrière.

Andy Warhol meurt le 22 février 1987 à New York d’une crise cardiaque à la suite d’une intervention de la vésicule biliaire.

Provocateur et excentrique, Andy Warhol aimait à fréquenter les milieux underground et les milieux aristocratiques. Toujours en quête de reconnaissance, de notoriété et aussi d’argent selon ses propres termes, il affirmait :
« Gagner de l’argent est un art, travailler est un art et faire de bonnes affaires est le plus bel art qui soit ».

JPEG - 14.2 ko
Dom Pérignon

Aujourd’hui, Andy Warhol occupe une place de tout premier plan dans le paysage artistique mondial. Ses œuvres atteignent des sommets dans les ventes publiques et de nombreuses expositions, ouvrages et films lui sont consacrés.
Quelques œuvres plastiques majeures :
• Campbell’s Soup Cans (1962)
• Two dollars bills (recto, verso, 1962)
• Green Coca Bottles (1962)
• Orange Car Crash 10 Times (1963)
• Revolver (1963,
• Ten Lizes (1963)
• Jackie (1964)
• 10 Marilyn (1967)
• Electric Chair (1967)
• Mao Tsé-Tung (1972)
• Mick Jagger (1975)
• US Dollar Sign (1982)
• Grace Kelly (1984)

Question d’ART - édition GUS’ARTS novembre 2011 - www.gusarts.com

PDF - 218.8 ko
warhol_andy

Naviguez parmi les différents ouvrages de la collection J.C. Hachet.

Plan du site | Espace privé | dpx