Accueil > Jean-Charles HACHET
Jean-Charles HACHET
JPEG - 3.3 ko

Médecin, chercheur et clinicien, spécialiste des pathologies professionnelles et toxicologue, Jean-Charles Hachet est aussi écrivain et historien d’art, membre fondateur et Secrétaire Général du Grand Prix Européen de la Sculpture-Prix Géricault.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence en médecine et en histoire de l’art distingués respectivement par l’Académie de Médecine (Prix Jansen et Prix Charles ACHARD) et par l’Académie des Beaux-Arts (Prix Bordin et Prix THORLET).

Biographe, médecin particulier et ami de César jusqu’à la disparition du sculpteur en 1998, il a été confronté aux oeuvres des plus grands artistes.

C’est dans cet environnement privilégié qu’il a su développer et affiner sa propre vision sur l’art.


Jean-Charles Hachet, médecin, chercheur et clinicien

Après des études de médecine et de sciences, Jean-Charles Hachet poursuit une carrière de chercheur et de clinicien.
Deux fois distingué par l’Académie Nationale de médecine, lauréat de la Société Française de médecine du sport, médecin expert près le Ministère de l’équipement, du logement, des transports et du tourisme, médecin agréé à la Préfecture de Paris, responsable d’un vaste secteur inter entreprises, il est également consultant en pathologie professionnelle et en toxicologie.

Spécialiste de l’urgence, il est là l’origine de l’enseignement de l’oxyologie (médecine d’urgence) en médecine du travail. En effet, dès 1981, dans le cadre de la prévention et de la sécurité, il s’intéresse aux accidents en milieu professionnel afin d’en étudier les causes et mettre en place des plans d’action et d’intervention par branche d’activité, adaptés aux différents types d’entreprises.

Ses travaux sur le secours dans l’entreprise sont récompensés par le Prix JANSEN de l’Académie Nationale de médecine en 1981.
En 1982, il publie "Urgences en médecine du travail " (Masson éditeur, Paris) qui développe tous les aspects de l’urgence en milieu professionnel.
C’est notamment grâce à cet ouvrage que la notion d’urgence va s’imposer comme partie intégrante de la médecine du travail.
"Le Hachet fait aujourd’hui autorité bien au-delà de nos frontières et il a été adopté par de très nombreux pays" ainsi s’exprime le docteur Jacques Garnier en avant propos du Dictionnaire des Pathologies Professionnelles et de Médecine du travail publié en 1988.

Poursuivant ses travaux, il fait paraître en 1988, le premier dictionnaire des pathologies professionnelles et de médecine du travail écrit en collaboration avec le professeur Jean-Pierre FREJAVILLE (Maloine Editeur, Paris). Premier dictionnaire de cette spécialité, l’ouvrage est préfacé par le Pr Henri DESOILLES « …Le présent livre, rédigé par MM J.Ch.Hachet et J.P FREJAVILLE est … un dictionnaire, les articles y sont classés par ordre alphabétique, chacun traitant tous les aspects de la question envisagée. C’est à dire que le médecin du travail, ayant besoin de renseignements sur un sujet précis, trouve dans l’article qui le concerne, rassemblées, les différentes notions dont il doit tenir compte.
Il s’agit d’un ouvrage très commode, d’une grande utilité pratique, qui, en plus, tient compte des acquisitions récentes (…).

Qu’il me soit permis d’ajouter que, s’il est indispensable d’être documenté et l’ouvrage présent y contribue … Montrer que la médecine du travail, lorsqu’elle est bien appliquée, est favorable et rentable à la fois pour l’individu et pour la collectivité.

Évidemment ces efforts de persuasion nécessitent une connaissance précise. C’est pourquoi ce livre présente une utilité pratique dont il faut féliciter les auteurs.

L’ouvrage a été couronné par le prix Charles ACHARD décerné par l’Académie Nationale de Médecine le 13 décembre 1988.

Simultanément, le Dr Jean-Charles Hachet mène des recherches en toxicologie des produits chimiques et industriels qui vont donner lieu, également en 1988, à la parution de Toxicologie d’urgence (Masson Éditeur, Paris) dans lequel il traite tous les aspects des intoxications rencontrées dans l’industrie y compris la toxicologie environnementale, sujet alors peu abordé et dont on mesure toute l’importance aujourd’hui.

En 1992, il fait paraître le Dictionnaire de toxicologie clinique (Masson Éditeur), un ouvrage complet et pratique sur les intoxications par les produits chimiques, industriels et polluants de l’environnement.

En 1995, il réalise une nouvelle version de "Urgences en médecine du travail", actualisée et enrichie (Masson Editeur, Paris). Le Professeur Maurice CARA, membre de l’Académie Nationale de Médecine, fondateur du SAMU de Paris écrit notamment dans la préface :
« Le livre très documenté du docteur Jean-Charles Hachet est un guide précieux pour tous les médecins ; il apporte un nombre considérable d’informations tant sur la réglementation que sur l’organisation des secours. .. Très sagement, le docteur Hachet a su éviter des cas particuliers, tels l’aviation ou la marine, qui mettent en jeu des traités internationaux…et qui imposent une organisation trop spécifique pour justifier un développement dans ce livre déjà très important.

Il faut féliciter l’auteur de son effort car nous sommes certains que ce livre sera utile à tous les intervenants. »
Daniel JANNIERE, ancien directeur du SAMU de Paris s’exprime également dans la préface : « … le pronostic du malade dépend largement de la rapidité et de la qualité des premiers gestes prodigués sur place.

C’est là que le livre du docteur Hachet est précieux. Il nous rappelle dans un format et une présentation agréables :

  • le cadre législatif (lois, décrets, circulaires,…) encadrant la pratique de l’urgence au sein de l’entreprise,
  • les obligations de l’employeur et des médecins du travail pour la formation des personnels
  • la mise au point des procédures d’urgence :
  • la pédagogie et le contenu de la formation des sauveteurs secouristes du travail…

Ce livre, enfin, est un instrument indispensable de collaboration entre la médecine du travail et la médecine hospitalière des SAMU. Il permet à ces deux cultures médicales de participer à une prise en charge performante des malades les plus graves ».

En 2006, son ouvrage « Toxicologia de urgência » paraît au Brésil et au Portugal (Organizaçâo Andrei Editora Ltda, Saô Paulo).

Principaux ouvrages et articles

  • Secours dans l’entreprise, travaux présentés devant l’Académie Nationale de médecine en 1981.
  • Urgences en médecine du travail, 1982, Masson Editeur Paris.
  • Brûlures par les produits chimiques, « Concours médical », 1983.
  • Conduite à tenir en cas d’intoxication aiguë par des produits
  • industriels, « Tempo Médical », février 1984.
  • Dictionnaire des pathologies professionnelles et de médecine du travail, 1988, Maloine Editeur, Paris.
  • Sida actualisé, article paru dans, « Tempo médical », mars 1988.
  • Toxicologie d’urgence, 1988, Masson Editeur, Paris.
  • Les morts subites en milieu professionnel, « Cahiers de médecine interprofessionnelle », 1989.
  • Les noyades, « Le généraliste », 1990.
  • Dictionnaire de toxicologie clinique, produits chimiques, industriels et polluants de l’environnement, 1992, Masson Editeur, Paris.
  • Toxicologie : synergie, « Art et biologie », n° 5, juin 1993.
  • Herbicides et cancer, « Art et biologie », 2003.
  • Urgences en médecine du travail réédité en 1995, Masson Editeur, Paris
  • Tiers temps du médecin du travail , colloque inter entreprises, 2002...
  • « Toxicologia de urgência » - Produtos Quimicos industriais, Andrei Editora Ltda, Saô Paulo, 2006
  • Liaisons médecin du travail, médecin traitant (prévention, diagnostic, suivi, adaptation…), 2005-2006. Publication des actes prévue fin 2007

Nombre de ces publications sont éditées à l’étranger, par exemple « Toxicologie d’urgence » est toujours en vente au Brésil et au Portugal. Dans le cadre de ses travaux, il donne des conférences, en France et à l’étranger, portant sur les nouveaux risques professionnels, les urgences en médecine du travail, la toxicologie…

Il a également été invité à participer à des émissions télévisées sur les toxiques, les drogues, la santé en milieu professionnel…

Actuellement, il poursuit ses recherches en pathologie professionnelle dans la perspective de compléter ses ouvrages sur ce sujet.


Parallèlement à son exercice, le docteur Jean-Charles Hachet est aussi écrivain et critique d’art.

Ses travaux sur l’art lui vaudront d’être deux fois lauréat de l’Académie Nationale des Beaux-Arts, Grand Prix de littérature Marcel SANDOZ et de recevoir la médaille du Salon National des Antiquaires.

Les nombreuses actions qu’il conduit en ce domaine ainsi que plusieurs livres, articles, expositions ou colloques témoignent de cet engagement dans le domaine artistique.

Ses ouvrages sur la sculpture notamment font aujourd’hui autorité et sont aussi traduits à l’étranger.

Principaux ouvrages et articles

  • L’Art de César, L’Art Contemporain, 1986.
  • Les bronzes animaliers de l’antiquité à nos jours, Editions Varia, Paris, 1987, premier livre de référence sur ce sujet, distingué successivement par le prix Bordin (1987) de l’Académie des Beaux Arts et le Grand Prix littéraire du Salon National des Artistes Animaliers (octobre 1987).
  • Louis Leygue, membre de l’Institut, Président de l’Académie des Beaux Arts, écrit alors : « Le magnifique ouvrage qu’a élaboré le Dr Hachet nous invite admirablement à suivre la continuité de la sculpture…Livre fait avec ferveur mais aussi avec la méthode la plus scrupuleuse, qui amène l’amateur à établir des comparaisons multiples ; mieux que cela, il lui permet de situer avec précision les pièces qu’il connaît, qu’il reconnaît ou même qu’il ambitionne de posséder.
  • Il fallait un tel ouvrage qui est une somme, à propos d’un domaine passionnant… »
  • Les bronzes animaliers - Maîtres et chefs d’œuvres, « Cote des antiquités », 1988.
  • César - La sculpture animalière contemporaine, « Cote des antiquités », 1988.
  • Les animaux de bronze, Nevers, 1988.
  • César ou les métamorphoses d’un grand art, Editions Varia, Paris, 1989, première monographie sur l’artiste préfacé par André BETTENCOURT, membre de l’Institut, qui écrit « …le magnifique ouvrage qu’a élaboré avec passion le Dr Jean-Charles Hachet va bien servir la sculpture contemporaine… en aidant à découvrir toutes les facettes de la création de ce prestigieux sculpteur. Ses dons multiples et exceptionnels ont conquis le monde moderne. Ils sont mis en lumière et illustrés avec ferveur au fil des pages… »
  • César, « Le cahier technique du biologiste » n° 18, 1990.
  • Les bronzes animaliers de l’Antiquité à nos jours, véritable encyclopédie en deux tomes, version plus complète intégrant de nouveaux artistes contemporains français et étrangers, Editions Varia, Paris, 1992.
  • André BETTENCOURT, membre de l’Institut, souligne dans la préface de cette deuxième édition : « Cette réédition du livre consacré aux bronzes animaliers par le docteur Jean-Charles Hachet s’imposait…
  • Initiateur à Rouen du Prix Européen de sculpture-Prix Géricault-, le docteur Hachet se devait de ne pas oublier son « cheval écorché » rappelant ainsi un aspect moins connu de l’œuvre de ce peintre célèbre qui fut Mousquetaire du Roi…
  • La compétence de l’auteur, son discernement, son amour des artistes nous donnent un ouvrage que tous les amateurs tiendront comme un hommage aux créateurs et à la création ».
  • Le sculpteur Ferdinand Parpan, article, « Arts et biologie », n° 1, juin 1992.
  • François Lavrat, Rêves de feu et d’acier, article, « Arts et biologie », revue n° 4, mars 1993.
  • Le sculpteur Edouard Marcel Sandoz , article, « Arts et biologie », septembre 1992.
  • César, article « Arts et biologie », n° 21, juin 1997.
  • La sculpture animalière contemporaine, article, « Arts et biologie » n° 24, mars 1998.
  • Ferdinand Parpan, article, « Arts et biologie », revue, mars 1999.
  • 83 ans après Rodin, la Suisse honore le sculpteur Ferdinand Parpan, article « Arts et biologie » n° 33, juin 2000
  • Ferdinand Parpan, l’Intuition des formes, Editions Somogy-Editions d’Art, Paris, 2001 ; unique biographie de ce sculpteur centenaire, préfacé par André BETTENCOURT, membre de l’Institut, qui écrit « …le spécialiste trouvera sur Ferdinand Parpan une sorte de bible dont les historiens d’art ne pourront dans l’avenir se passer lorsqu’ils voudront évoquer l’artiste… »
  • Cheval et sculpture, article « Arts et biologie » septembre 2001.
  • Le cheval de bronze, catalogue de l’exposition au château de Maisons, Maisons Laffitte, 2001.
  • Dictionnaire illustré des sculpteurs animaliers et fondeurs de l’Antiquité à nos jours , (Editions Argus-Valentines, Paris, juin 2005), deux volumes, 1100 pages, 5500 illustrations en couleur, ouvrage couronné par l’Académie des Beaux-Arts (Prix THORLET) à propos duquel Pierre-Yves TREMOIS, membre de l’Institut, souligne en couverture : « C’est une immense entreprise qui établit l’importance dans l’Art de la représentation de l’animal, qui inspira et inspire tant d’artistes, de Lascaux à César… ouvrage d’Art, ouvrage de référence, tous les domaines de la sculpture sont présents dans cette édition, c’est une somme que tout artiste, historien, collectionneur, marchand ou bibliothécaire se doit de saluer ».
  • Apport de la porcelaine dans la sculpture, « Arts et biologie », n° 52, 5 septembre 2005.
  • César : mon centaure, « Arts et biologie », n° 54, mars 2006.
  • La mémoire des héros en marche, « Arts et biologie », n° 55, juillet 2006
  • Arrivée remarquée d’Amiral Théodore, « Arts et biologie », n° 56, novembre 2006.
  • Trophée Jean-Charles Hachet, Éditions Art Contemporain, mars 2008.
  • Le livre des Artistes Contemporains, Spécial Sculpteurs, Peintres, Photographes Édition d’Art : la Gazette des Arts 2010.
  • Les Grands Maîtres de l’Art : Peintres - Sculpteurs - Photographes Édition d’Art, octobre 2012.

Parmi les principales expositions et catalogues, citons

  • Les bronzes animaliers des XIXe et XXe siècles, éditions Varia, Paris, 1987.
  • Sculptures dans la ville de Charles Correia, décembre 1987.
  • Les bronzes animaliers des XIXe et XXe siècles, et plus particulièrement Bugatti, Institut Alfred Fournier, 1988.
  • Les animaux du bronze, de la terre, des pierres et des bois ; deux millénaires de sculptures animalières ; exposition placée sous le patronage de M. Pierre Bérégovoy, député maire de Nevers et sous le parrainage de Madame Cécile Goldscheider, Conservateur honoraire en chef des musées nationaux - Nevers, Maison de la Culture, 26 mars-18 septembre 1988.
  • Bronzes animaliers, exposition, catalogue, éditions Varia, Colloque Européen de la sculpture, Prix Géricault 1989, Rouen, Parc des expositions, octobre 1989.
  • Les bronzes du XIXe siècle, éditions Varia, Paris 1990.
  • Les bronzes animaliers des XIXe et XXe siècles – Chantilly, 16 octobre 1992 et en particulier Correia, Barye, Bugatti, Chateauneuf, Dandelau, De Kerversau, Lavrat, Parpan, Pompon, Redon, Rochard, Stremon, Ustinov.
  • Salon des animaliers, Auxerre, octobre 1993.
  • Rencontres internationales Orchidées et Sculptures avec la participation de Marcel Lecoufle et de Madame Carven, espace Orchidée-Vision - Boissy -Saint- Léger, mars 1993.
  • Le cheval et la sculpture –« Horse and sculpture », Dieleman Gallery, Château de Petit-Leez, Belgique, Juillet 1998.
  • Ferdinand Parpan, exposition permanente, musée de Vaz-Obervaz (Suisse), 9 décembre 2000.
  • Le cheval de bronze, Art, métier, passion, exposition au musée du cheval de courses, château de Maisons Laffitte, 15 septembre au 12 novembre 2001.
  • Exposition de sculpture, Salon des maires de France, novembre 2002.
  • Exposition de sculpture, Salon des maires de France, 28, 29 et 30 novembre 2003.
  • Salon d’art, Nature-animaux, Espace Champerret, Paris, décembre 2005.
  • Exposition de sculptures, Maisons Laffitte, Château de Maisons, 30 novembre 2006.
  • Exposition de sculptures de François Lavrat et Frederic Remington, au château de Maisons, Maisons Laffitte, 12 janvier 2007.
  • Avec le Président Jean LECANUET, le ministre André BETTENCOURT et André DANET, Président de la commission des Affaires Culturelles et du Tourisme du Conseil Général de Seine Maritime, il fonde le Grand Prix Européen de la Sculpture en 1988. Ce prix dont le Docteur Jean-Charles Hachet sera le secrétaire général, est attribué pour la première fois à César, puis à Igor Ustinov, François Lavrat et Ferdinand Parpan, notamment.
  • La Gazette des Arts numéro 5, Arnaud D’Hauterives : Peintre de l’imaginaire, novembre 2008.
  • La Gazette des Arts numéro 6, Antoine Poncet : l’Art de faire des sculptures heureuses de vivre, janvier 2009.
  • La Gazette des Arts numéro 7, Jean Cardot : La mémoire des héros en marche, mars 2009.
  • Gus’art, Porter l’avenir : Francois Lavrat de fer et de feu, entre le rêve et l’idéal, mars 2009.
  • Edition GUS’ART : Claude Monet, octobre 2010.
  • La Gazette des Arts n° 13 : Yvel, Artiste dans l’âme, février/mars 2011.
  • La Gazette des Arts n° 13 : Brigitte Terziev, février/mars 2011.
  • Question d’Art, éditions GUS’ART : Auguste Renoir, Le bonheur et la lumière, juin 2011.
  • Editions GUS’ART : Vincent van Gogh, novembre 2011.

 


Depuis 2002, Jean-Charles Hachet anime l’Association Européenne d’Art Contemporain.
Il préside également plusieurs jurys dont l’objet est de promouvoir de nouveaux talents.
C’est ainsi que depuis 2007, il décerne le Trophée Européen de Sculpture Contemporaine et le Trophée auquel il a donné son nom qui distingue chaque année un artiste contemporain.

 RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | NiDS consulting