Accueil > Médecine - Les principales publications > Articles > Articles
 Toxiques cutanés

Toxiques cutanés

La distribution des toxiques dans les différents organes s’effectue généralement de façon élective. Elle dépend de la vascularisation des tissus mais aussi et surtout du type d’affinité qui caractérise les toxiques comme les tissus. La simple énumération des processus de transformation métabolique met en évidence leur extrême diversité. Les affections de la peau d’origine toxique constituent plus de la moitié des maladies professionnelles indemnisées représentant jusqu’à 80% de la pathologie (...)


>> suite
Affections neuro-psychiatriques

Affections neuro-psychiatriques

A. AFFECTIONS NEURO-PSYCHIATRIQUES DUES A DES AGENTS CHIMIQUES DETERIORATION MENTALE Oxyde de carbone : au coma oxycarboné peut succéder un état démentiel définitif,
Sulfure de carbone (exposition faible et de longe durée) : déficits neurologiques caractéristiques des démences artériopathiques,
Bromure de méthyle : aux séquelles sensorielles et motrices peut s’ajouter un état démentiel,
Manganèse : Toxicité chronique ou subaigüe
Après un délai de quelques de quelques mois à quelques années, on (...)


>> suite
Affections neurologiques professionnelles

Affections neurologiques professionnelles

1. Affections neurologiques dues à des agents chimiques A. Atteintes des nerfs crâniens Atteinte du nerf optique
Bromure de méthyle, perchloréthylène, trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, alcool méthylique, trinitrotoluène, lindane, plomb, arsenic, sulfure de carbone. Affections rencontrées :
Névrite optique.
Le sulfure de carbone peut-être également responsable de lésions du nerf auditif. Atteinte du trumeau sensitif
Trichloréthylènes ;
Acides 2 méthyl -4- trichloroacétique, (...)


>> suite
Brûlures chimiques : les premiers gestes à faire

Brûlures chimiques : les premiers gestes à faire

Les brûlures chimiques sont des lésions de l’enveloppe cutanée, et éventuellement des tissus sous-jacents, provoquées par l’action d’un produit caustique (acide, base, chaux, nitrate d’argent, etc...


>> suite
Conduite à tenir en cas d’intoxication aiguë par des produits industriels

Conduite à tenir en cas d’intoxication aiguë par des produits industriels

Il faut apprécier le plus rapidement possible le degré de gravité de l’intoxication en procédant à l’examen des troubles :
respiratoires : apnée, anoxie, encombrement bronchique avec menace d’anoxie ;
cardio-circulatoires : arrêt cardiaque, collapsus, choc, troubles du rythme ;
neurologiques : coma, convulsions, agitation ;
digestifs : vomissements, diarrhée profuse, hémorragie.
Grâce à ce bilan, on détermine les gestes impératifs à effectuer d’urgence. (...)


>> suite
Epilepsie

Epilepsie

C’est une maladie qui nécessite une grande vigilance en médecine du travail, aussi bien en ce qui concerne la surveillance médicale que l’orientation professionnelle et les conditions de travail. Sa parfaite connaissance est donc indispensable (d’ailleurs les stages post-universitaires traitant de cette question remportent toujours la faveur des medecins du travail comme le montrent différentes enquêtes).


>> suite
Facteurs de toxicité

Facteurs de toxicité

On peut les classer en deux grandes catégories et distinguer les facteurs liés :
- d’une part aux conditions d’exposition,
- d’autre part aux récepteurs


>> suite
Herbicides et cancer

Herbicides et cancer

Les herbicides sont des composés minéraux ou organiques utilisés de façon répétée et routinière à notre époque sur des surfaces étendues en agriculture, pour entretenir jardins et parcs (usage et traitement dans le acdre de l’horticulture), mais aussi le long des routes et des voies ferrées. Dans les années 70, l’hypothèse de la responsabilité d’un contaminant associé à un herbicide a déjà été soulevée. Il s’agit de la dioxine (ou 2,3,7,8 tétrachlorodibenzodioxine ou TCDD), contaminant le 2,4,5 T (ou acide (...)


>> suite
Le coma

Le coma

Le coma se caractérise par une perte plus ou moins prolongée et profonde de la conscience et une altération des fonctions de la vie de relation (motilité volontaire, sensibilité, reflexibilité), généralement associées à des troubles métaboliques et végétatifs.
Tout coma traduit un dysfonctionnement grave du système nerveux central au niveau :
de la substance réticulée activatrice ascendante ;
de/ou des deux hémisphères cérébraux (mais il peut y avoir également coma à la suite d’une lésion hémisphérique (...)


>> suite
Le secourisme

Le secourisme

Si les actions lancées par Henri Dunant lors de la campagne d’Italie de 1859 peuvent être considérées comme la préfiguration du secourisme, il fallut attendre 1892 pour voir apparaître une « Société de Secouristes français ». On assista ensuite, lors de la guerre de 1914-1918, au développement du secourisme hospitalier avec « l’Union des Dames de France » (qui deviendra plus tard la Croix-Rouge française) et la « Société des secours aux blessés militaires ». Par la suite le problème de la formation des (...)


>> suite
Le sida actualisé

Le sida actualisé

Le SIDA est toujours d’actualité, de par la peur qu’il provoque, les tabous qu’il réveille et surtout par les problèmes médicaux qu’il soulève.
Les virus en cause
Le SIDA (syndrome d’immunodéficience acquise, en anglais AIDS, c’est à dire "acquired immunodeficiency syndrom") constitue la forme tardive, à la fois la plus rare et la plus grave, de l’infection par le retrovirus humain d’abord appelé LAV (lymphadenopathy associated Virus) par l’équipe du Professeur Montagnier de l’Institut Pasteur qui l’isola (...)


>> suite
Le tiers temps en médecine du travail

Le tiers temps en médecine du travail

Périmètre du tiers temps.

IL recouvre l’ensemble des missions du médecin en milieu de travail. La visite des établissements constitue un élément indispensable et fondamental de cette activité.


>> suite
Les brûlures

Les brûlures

Les brûlures sont des lésions de l’enveloppe cutanée, et éventuellement des tissus sous-jacents, provoqués par l’ action :
• de la chaleur ;
• d’un produit chimique ;
• du froid ;
• du courant électrique ;
• des radiations ;
Avant de préciser la conduite à tenir en présence d’un brûlé, on indiquera quels sont les critères qui permettent d’évaluer la gravité d’une brûlure.
Facteurs de gravité d’une brûlure
L’étendue Toute brûlure qui atteint plus de 10 à 15% de la surface corporelle exige une (...)


>> suite
Les solvants

Les solvants

Généralités Sous le terme générique de solvants, on regroupe deux types de produits :
les véritables solvants dont la caractéristique est de dissoudre des substances,
Les diluants auxquels on a recours pour modifier la viscosité d’une substance dans un solvant,
qui posent des problèmes similaires en médecine du travail.
Près de 3 millions de tonnes de solvants sont employées chaque année en France. Ce chiffre est révélateur du développement considérable de l’utilisation des solvants dans de (...)


>> suite
Mort subite sur les lieux de travail

Mort subite sur les lieux de travail

La mort subite sur les lieux de travail peut faire l’objet d’approches variées correspondant à des perspectives très différentes. Cette réalité intéresse en effet plusieurs spécialités médicales (médecine du travail, oxyologie, cardiologie, médecine légale…) ainsi que la justice (magistrats, experts…). On s’efforcera ici de respecter la variété des points de vue en étudiant les aspects essentiels de cette question


>> suite
Néphrites professionnelles

Néphrites professionnelles

La fréquence relativement importante des agressions toxiques en milieu professionnel s’explique par :
· Le rôle d’émonctoire du rein,
· La multiplication des produits toxiques à usage industriel, commercial ou ménager.
La grande majorité des agressions rénales sont le fait d’agents chimiques toxiques. Il convient de distinguer les atteintes : · Tubulaires : l’épithélium lésé pouvant régénérer, après élimination du toxique, le pronostic est relativement favorable. · Glomérulaires : elles sont (...)


>> suite
Oedème pulmonaire lésionnel

Oedème pulmonaire lésionnel

L’Oedème aigu du poumon (OAP) lésionnel est réalisé par la présence d’un liquide plasmatique dans l’alvéole pulmonaire, responsable de perturbations complexes et variables suivant l’étiologie.

*
F.M.C-mars 2008


>> suite
Physiologie cardiaque et travail

Physiologie cardiaque et travail

On rappelera en premier lieu quelques définitions concernant :

Le débit cardiaque Q égal au produit de la fréquence cardiaque (FC) par l’ondée systolique (OS),

La consommation d’oxygène VO2 égale au produit du débit cardiaque par la différence entre la concentration en oxygène du sang artériel (CAO2) et la concentration en oxygène du sang artériel (CAO2) et la concentration en oxygène du sang veineux mêlé (CVO2).

VO2 = q (CAO2 – CVO2)


>> suite
Plaies

Plaies

Les plaies sont des lésions plus ou moins importantes de la peau.
Les facteurs de gravité sont les suivants :
l’étendue et la profondeur : une plaie profonde va au-delà du tissu cellulaire sous-cutané et peut atteindre des organes nobles tels que les nerfs, les vaisseaux, les muscles et les viscères.
la présence de corps étrangers (morceaux de verre, fragments d’objets metalliques etc...).
la présence de tissu écrasé (plaie contuse) ou d’autres lésions anatomiques (os, articulations, etc...). (...)


>> suite
Synergie

Synergie

Lorsque plusieurs agents chimiques agissent simultanément, il peut se produire divers phénomènes, par exemple :
antagonisme où l’effet de l’ensemble des substances demeure inférieur à la somme des effets de chaque produit ; on peut citer l’exemple des dérivés soufrés organiques associés à l’ozone ou à des vapeurs nitreuses ainsi que l’ensemble sélénium-mercure ;
simple addition des effets ;
potentialisation ou synergie où l’effet de l’ensemble est supérieur à la somme des effets de chaque agent. La (...)


>> suite
Toxiques

Toxiques

Distribution et localisation des toxiques dans l’organisme
La distribution des toxiques dans les différents organes ou tissus s’effectue généralement de façon élective. Elle dépend de la vascularisation plus ou moins importante des tissus mais aussi et surtout du type d’affinité qui carctérise les toxiques comme les tissus.
On évoquera en premier lieu certaines de ces spécificités, en relation directe avec les propriétés des toxiques (tableau 1).
On mentionnera ensuite l’aptitude de certains tissus à (...)


>> suite
Toxiques respiratoires

Toxiques respiratoires

Selon la nature du produit en cause, les manifestations vont de l’irritation pulmonaire plus ou moins prononcée à l’œdème aigu pulmonaire en passant par les ulcérations, les bronchites, les crises d’asthme… Elimination pulmonaire
Le mode d’élimination par voie pulmonaire concerne en particulier les substances volatiles dont la tension de vapeur est importante à 37°C en raison d’un point d’ébullition assez bas. Outre des propriétés anesthésiques générales, ces produits présentent également une tendance à (...)


>> suite
XIXe CONGRES MONDIAL SUR LA SECURITE ET LA SANTE AU TRAVAIL DU 11-15 SEPTEMBRE 2011

XIXe CONGRES MONDIAL SUR LA SECURITE ET LA SANTE AU TRAVAIL DU 11-15 SEPTEMBRE 2011

Du 11 au 15 Septembre 2011, le XIXe Congrès mondial sur la sécurité et la santé au travail se déroulera à Istanbul, Turquie.
Organisé par l’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Association internationale de la santé (AISS) il réunit 3 000 experts représentant environs 100 pays. Il s’agit de bâtir une culture mondiale de la santé au travail et de la prévention des risques professionnels.


>> suite
 RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | NiDS consulting